Dans un style fluide et esquissé, j'essaie de capter la spontanéité d'un mouvement, d'une position.

La beauté et l'énergie qui se cachent dans un acte simple, exécuté de manière spontanée.


Ou encore, comment rayonne la lumière sur la figure féminine.


Sous-jacent est le défi devant chaque dessin lorsque tu entreprends ou tu construis une composition, sans que celle-ci se « voit » dans le résultat final. Et comment, chaque fois autrement, tu réussis d'attirer le regard du spectateur à travers un enchevêtrement de lignes esquissées, jusqu'à ce qu'il puisse se reposer sur le point le plus important du dessin.


Parfois il s'agit d'une couleur, parfois d'un regard dans les yeux du modèle, ou encore d'un mouvement apaisé d'un bras, d'une hanche ou d'un corps. Ou c'est la lumière sur une épaule qui touche le spectateur et qui crée l'ambiance précise pour « lire » le dessin.


Une lecture qui parle de la force des femmes que je dessine, tout autant que de leur vulnérabilité. De leur dynamique aussi et qui tranquillise, comme de leur nudité qui invite au respect. Le but n'est pas de rendre une reproduction photographique mais de donner une impression de présence réconfortante à travers la beauté de la femme. Je veux être à la recherche de l'essentiel. Je désire épurer l'image fugitive et réaliste, jusqu'à la création d'un moment intemporel.


Pas besoin d'emphatiques explications théoriques pour « comprendre » un dessin ; à cela suffit une bonne sensibilité à travers le langage simple des couleurs, des mouvements et de la composition.


Les ôuvres en bronze représentent le prolongement rêvé de cette vision du dessin. Les touches de peinture deviennent des reflets de lumière, les lignes descriptives deviennent des tendances de bras, de corps, de hanches, de jambes...


La puissance des femmes s'exprime dans l'espace palpable que chaque attitude, chaque bronze revendique en soi. Leur vulnérabilité est soulignée par la pudeur que le spectateur ressent lorsqu'il - ou elle - veut toucher la statue.


La troisième dimension, suggérée par le dessin ou la peinture, est devenue forme palpable et câline.


Georges Schelstraete

Point de vue

HomeOfficiele_Website_van_Georges_Schelstraete.html